Vidéo: No THT, pour la préservation de la vallée de la Durance

Les copains des Hautes Alpes se battent encore et toujours contre ce projet de ligne à très haute tension qui risque de défigurer la vallée de la Durance. Un symptôme de plus du « bout de souffle » de notre soit-disant démocratie…

Moniteur/coach/entraineur escalade, ouvreur de voies, community manager, journaliste, skieur, blogger.

Conditions Crochues Bérard

Une belle journée du 1er février… avec des conditions plutôt habituelles en un mois d’avril. De la neige fraîche déjà compacte en quantité au dessus de 2000 mètres, de la croûte plus bas puis plus grand chose sous 1500 mètres, mais surtout une douceur surprenante. Le vallon de Bérard est dans un sale état et nous avons marché 30 minutes pour rejoindre le village de Buet.
C’est assez déprimant, même si les lumières étaient magnifiques et le haut de la Combe de Bérard bien bon à skier …

Le compte-rendu sur Camptocamp:
www.camptocamp.org/outings/847429/fr/cols-des-aiguilles-crochues-crochues-greatergreater-berard

Moniteur/coach/entraineur escalade, ouvreur de voies, community manager, journaliste, skieur, blogger.

Eloge de la faiblesse chamoniarde

img_0001

Après l’habituelle chute de neige précoce de novembre qui a fait durcir les kikis, le foehn, la sécheresse, les inversions de températures et la pollution épouvantable les ont fait rentrer promptement dans leurs coquilles. Le temps soit de nous plaindre du manque de neige, soit de pauser les choses pour réfléchir à la situation actuelle, et surtout à celle qui nous attend à moyen terme. Et le temps à Chamonix, Dieu sait si on en manque!

Plus dur, plus rapide, plus raide,… toujours plus et quand on est pas à 100% dans le mouv’ de la trépidante vie chamoniarde, on étonne parfois, suscitant l’interrogation quand par exemple:
– On attend quelques jours que la neige fraîche se tasse pour aller dans certains coins.
– On a peur en montagne par risque 3 d’avalanche.
– On déchausse les skis pour enlever ses peaux.
– Tu vas pas ou peu skier en Italie quand la neige manque du coté français.
– On a une doudoune dans le sac à dos (t’inquiètes je te la prête si tu te fais un genou), et de la bouffe.
– On fait des courses qui sont dans la liste sans pour autant préparer l’aspi.
– On fait des courses en chaussons alors que « ça passe en grosse ». Mais l’Arête des Papillons en chaussons c’est du 2…
– Tu prends le temps de regarder le paysage depuis la passerelle avant de descendre l’arête.
– Tu attends que la cordée précédente ait retiré son dernier rappel avant d’installer le tien, la dernière benne est dans 1h30 et tu es large.
– Tu es « bon » grimpeur mais tu as peur en glace et tu ne vois pas l’intérêt de faire du dry.

Un aveu de faiblesse ou simplement une volonté de savourer, plus que de se goinfrer? Chacun son point de vue, mais personnellement je dirais: soyez faible, profitez, appréciez, et bonne année!

Moniteur/coach/entraineur escalade, ouvreur de voies, community manager, journaliste, skieur, blogger.

Ski à la Tête d’Entre Deux Sauts… et déchaussage de dents

face sud grandes jorasses

Toujours pas un pet de neige en Yaute mais ce Mik n’y tient plus et j’exhume avec effroi mes skis de la cave. Après avoir survécu au dioxyde de sulfure de cyanure dans le tunnel du Mont Blanc, tout en regrettant d’être si mauvais en apnée, nous voilà à patiner sur les pistes de fond du Val Ferret transalpin pour atteindre une hypothétique Tête d’Entre Deux Sauts.
Après ce déprimant plat on se retrouve dans une forêt à conversions sur béton type « chape », agrémenté de boules, branches et aiguilles, pour passer ensuite à du rustique mortier dans l’alpage. Un mortier à enrichir tous les prothésistes dentaires du Val d’Aoste. Pour ma part je dis stop, le BTP c’est pas mon truc. Mik ne lâche rien et finit le chantier quitte à grimacer dans les cabrioles arboricoles du retour.
Bref, vous avez compris, n’y allez pas! Même si ce versant du massif est tellement majestueux, ya déjà bien assez de monde au tunnel et surtout la Planète ne veut pas qu’on skie pour le moment. C’est tellement évident non?

Le compte-rendu de la sortie sur Camptocamp:
www.camptocamp.org/outings/837182/fr/tete-entre-deux-sauts-par-le-vallon-de-malatra-et-le-col-entre-deux-sauts

Moniteur/coach/entraineur escalade, ouvreur de voies, community manager, journaliste, skieur, blogger.

Bloc à Albarracin, rappel sur les secteurs interdits

bloc albarracin escalade bouldering

Nos deux semaines de grimpe à Albarracin ont été très arrosées, pas par de folles soirées mais par un ciel en colère. Malgré le peu de sessions de grimpe nous avons tout de même réussi à grimper dans un secteur interdit, pour ensuite nous faire défoncer sur les réseaux sociaux en dépit de notre bonne foi, après que j’ai publié une photo prise sur ce secteur.
Donc pour connaitre les secteurs interdits TOUTE L’ANNEE, il faut se fier à la photo ci-dessous (vitrine de www.sofaboulder.com), ou encore à ce lien sur Zebloc, mais surtout pas au site web des gros blaireaux de www.norope.es (qui ont publié un des deux topos actuellement utilisés). Il parait que le site d’Albarracin est sensible, que les locaux se battent pour éviter l’interdiction complète et éventuellement reconquérir des secteurs interdits. Mais franchement quand on voit comment les infos sont diffusées, sans parler de l’état de dégradation et de saleté de beaucoup de blocs, c’est pas gagné (magnésie, traits, cacas, papier toilette, …)!

secteurs interdit albarracin escalade

Dommage, car sans aucuns doutes possibles Albarracin est un des spots de bloc majeur en Europe, avec des passages variés sur tous types de prises, un grès magnifique, des bonnes réceptions pour la plupart du temps et une forêt reposante. Nous avons pu nous régaler un minimum, juste de quoi donner envie de revenir.

Dans « Air Terruel » (secteur Terra Media), il faut pousser très fort avec la jambe droite sur une petite prise de pied glissante, en baissant le talon.

« Eclipse » (secteur Techos) est un bloc long sur bonnes prises. L’effort est en rési mais la gestuelle et l’ergonomie des prises dans le toit en font une ligne majeure.

Moniteur/coach/entraineur escalade, ouvreur de voies, community manager, journaliste, skieur, blogger.

Un point important (de magnésie)

Les falaises et blocs en gros dévers sont souvent pourris de magnésie dans les prises, mais aussi autour des prises avec des points, des tickets et des traits permettant de visualiser plus rapidement les prises suivantes. La pluie ne nettoie jamais le rocher et la magnésie s’accumule d’année en année. Du point de vue du grimpeur cela rend les prises glissantes et facilite énormément les enchainement à vue (sauf quand les traits mènent à une méthode débile). Au niveau esthétique c’est très laid, et dans les sites sensibles, comme Albarracin par exemple, cela ne plaide pas en faveur d’une pratique du grimpisme respectueuse de l’environnement.

Les points et traits sont la plupart du temps inutiles. Mais parfois, pour certains jetés à l’aveugle par exemple, comme dans le bloc « el gato con botas » à Albarracin (vidéo ci-dessus), un point de magnésie de taille raisonnable permet de visualiser clairement le prise d’arrivée et de faciliter le bloc (voir les 2 photos plus bas). C’est de la triche si on est un vrai puriste, personnellement je me l’autorise avec modération.

gato con botas bloc albarracin

Le jeté vu du bas sans point de magnésie.

gato con botas bloc albarracin

Un point de magnésie permet de visualiser le bac sur lequel jeter, facile non?

Le plus important étant ensuite de DONNER UN COUP DE BROSSE SUR LE POINT OU TRAIT DE MAGNESIE ET SUR LES PRISES pour les grimpeurs suivant et la préservation du rocher. Malheureusement peu de grimpeurs le font… alors pensez-y!
Pour finir sur une note positive, super beau ce bloc.

Moniteur/coach/entraineur escalade, ouvreur de voies, community manager, journaliste, skieur, blogger.

Au dessus des nuages: Anterne par Moëde et Villy

mont blanc

Ya pas que tirer sur les réglettes dans la vie. Marcher peinard avec les copains et casser la graine les fesses dans l’herbe c’est génial aussi. La montagne est magnifique en ce moment, mais quelle chaleur pour une fin octobre, même la bise n’est pas froide. A 2500 mètres la terre est à peine gelée dans les orientations plein nord. Inquiétant pour l’hiver à venir, mais bon pour le moment le niveau de pollution est faible, c’est déjà ça.
En partant de Plaine Joux, nous avons réalisé une jolie boucle en passant par le Col d’Anterne, les Tête de Moëde et Villy, puis en redescendant sur le lac d’Anterne où des fous se sont baignés, puis en rentrant par le col. Gypaètes, bouquetins et lagopèdes déjà bien blancs sont en place.

Moniteur/coach/entraineur escalade, ouvreur de voies, community manager, journaliste, skieur, blogger.

Appel d’Air, dimanche on a besoin de vous!

appel d air

Dimanche 29 mai se tiendra au lac de Passy le rassemblement apolitique Appel d’Air 5000 (appeldair5000.com) pour exprimer haut et fort la nécessité d’actions pour respirer un air meilleur en vallée de l’Arve et ailleurs. Pourquoi 5000? 5000 car le sous-préfet répondait en décembre 2013 au réseau fraîchement constitué d’associations anti-pollution de la vallée de l’Arve : «vous ne mobilisez que 200 ou 300 personnes, quand vous serez 5000, le sujet aura de l’importance».

Comme on le voit très clairement actuellement dans notre belle « démocratie », nos élus et responsables de l’exécutif sont généralement plus soucieux de leur carrière et de la prospérité des entreprises de leur réseau d’influence que de notre bien être et de notre avenir, ainsi que de celui de notre planète. Ce constat est malheureusement valable tant au niveau local que national. Ainsi quelque soit la météo ou d’autres raisons, il est important d’être le plus nombreux possible sur le site à midi, pour montrer à nos « dirigeants » que nous sommes nombreux à ne plus supporter ces mois d’hiver où l’air de nos vallées est orange, nauséabond et nocif.

Quelques minutes de présence, à midi c’est le mieux, suffisent pour montrer votre soutient à cette cause qui nous concerne tous directement. Vous pouvez venir à pied ou en vélo via les cortèges organisés (voir appeldair5000.com/programme), mais également en voiture avec des emplacements de parking qui seront suffisant. Venir en voiture serait une hérésie? Ne rêvons pas, la voiture ne va pas perdre son rôle central dans le fonctionnement de notre société et il n’est pas question de stigmatiser ce mode de fonctionnement que pour le moment nous utilisons majoritairement avec abus. Les choses ne vont pas changer en un clin d’oeil, quand on voit les réticences dans ce pays à changer le nom d’une région ou à réformer l’orthographe… Il s’agit simplement de montrer notre volonté de changement.

La météo sera probablement moyenne ce dimanche et le programme est légèrement modifié, les Ogres de Barback joueront finalement à 18h00 à la salle Olca des Houches. Pour se tenir au courant des dernières évolutions du programme en fonction du ciel, le mieux est de se rendre sur la page facebook dédiée:
www.facebook.com/Appel-dAir-1671311763157818/.

Un GRAND MERCI aux bénévoles qui donnent énormément de temps et d’énergie pour notre santé, et n’oubliez pas, VENIR C’EST AGIR!

Moniteur/coach/entraineur escalade, ouvreur de voies, community manager, journaliste, skieur, blogger.