Une application pour gérer le stress… et mieux grimper?

Lors de sa conférence sur la préparation mentale à Arkose Genevois, Marc nous avait fait pratiquer rapidement un exercice de respiration qu’il appelait “cohérence cardiaque”. Il avait déjà abordé auparavant ce thème alors qu’il intervenait sur de mes entrainement du Groupe Performance du Club Alpin d’Annemasse, évoquant la possibilité d’utiliser une application smartphone pour réaliser des exercices de respiration et mieux gérer le stress. Après un automne sur les chapeaux de roue, j’avais enfin du temps libre pour tester cette nouvelle approche durant les vacances de fin d’année. Je l’ai fait autant pour mon bien être et satisfaire ma curiosité, que dans l’optique de l’entraineur qui veut élargir ses compétences et explorer de nouveaux outils pour améliorer son travail (quand on trouve le temps… et il y a tellement de chose à découvrir et approfondir).

Les applications proposant une aide à la pratique de la respiration méditative sont très nombreuses sur Google Play comme sur App Store. J’ai par hasard choisi l’application “Respiration Pranique“, en restant à sa version gratuite. Cette application propose des sessions de 7 minutes de respiration, rythmées par une petite musique. Plusieurs cycles de respiration sont possibles, avec des phases d’inspiration, expiration, mais également de soutien ou de retenue de la respiration. Voilà les premières réflexions que j’en retire après quelques semaines d’utilisation. Avec des répercutions intéressantes dans mes vies personnelles et professionnelles, de grimpeur, de moniteur d’escalade et d’entraineur.

application meditation

Dans la vie de tous les jours

Pour les toutes premières sessions, soyons honnête, il faut s’attacher à une certaine discipline. Surtout que lorsqu’on est en vacances pour deux semaines pleines, le stress est loin et il faut alors mieux miser sur la curiosité que la nécessité. Ainsi les notifications de l’application sont un bon moyen de ne pas avoir l’excuse de l’oubli. Pourtant, très vite, j’ai ressenti les bénéfices de ces exercices, cela m’a vraiment surpris. Quelques heures après une session, un bien être et une douce énergie m’envahissent. Une sensation que j’ai déjà connue après une longue journée de grimpe ou de montagne où tu n’as pensé à rien, ou plutôt à rien d’autre que ce que tu ne fais dans le moment présent. De la discipline, je suis vite passé au besoin, avec le bon vieux réflexe pavlovien crée par la petit musique de l’application. Très rapidement donc. Les vacances terminées, je pratique encore plusieurs fois par semaine.
L’étape suivante serait de se passer du smartphone.

Pour s’entraîner ou entraîner

Gérer son stress, son énergie dans la vie de tous les jours c’est très confortable. Mais par rapport à la grimpe, quel est l’intérêt? Je ne suis pas préparateur mental. Malgré cela, mon expérience de grimpeur m’a amené à développer une routine de concentration pour être prêt avant de mettre un essai dans une voie. Utiliser l’application me permet d’aider les athlètes à mettre en place cette routine personnelle de concentration avant de grimper, mais également en grimpant dans une voie où un bloc quand la peur et/ou le doute prennent la place de l’instant présent. J’utilise également cette technique de respiration pour ma pratique personnelle désormais.

Pour encadrer un groupe

Quand j’écris gérer un groupe, je parle de groupes d’enfants (6 à 10 ans). Des enfants parfois voir souvent agités, ce qui n’est pas anormal. Cette année je m’occupe de deux groupes de ce type à Vertic Halle. Sans y croire, j’ai testé l’application avec ces groupes en fin de séance, pour ce que l’on appelle le “retour au calme”. Bien sûr je ne les ai pas cloués au matelas pour leur imposer sept minutes d’une torture par l’immobilité. Entre rires étouffés et spasmes d’hilarité, deux minutes au maximum étaient largement suffisantes! Et pourtant, au début du court suivant cette première expérience, une petite fille qui s’avère compliquée à canaliser me demandant si on allait “écouter la petite musique”! Cela m’a énormément surpris. Depuis j’utilise cet outil à chaque fin de séance, parfois même en cours de séance quand la dynamique n’est pas bonne… ou trop forte on va dire. Après ces deux minutes de calme les enfants reprennent à grimper en traversée dans la calme. Si l’enfant ne parvient pas à rester “dans sa grimpe”, il s’éloigne et a pour consigne de ne pas déranger les autres. Et ça marche très bien!

respiration escalade
Sage comme une image?

Alors à la question de savoir si une application smartphone d’aide à la respiration méditative permet de mieux grimper, je dirais oui. Les techniques de respiration développées permettent d’atteindre un état de concentration propice à une grimpe libérée sans peur, doutes et hésitations. Même si tout ne se fait pas sans travail sur soi, remise en question, et que beaucoup d’autres paramètres rentrent en ligne de compte. L’appel aux compétences d’un préparateur mental permet évidemment une démarche plus efficace, et l’utilisation d’autres approches.
La méditation aide à solliciter intensément le cortex néo-frontal de notre cerveau, sa partie la plus récente et évoluée, mais que nous ne savons pas encore bien solliciter le plus souvent. Pour approfondir le sujet, je vous suggère par exemple de lire le livre “L’intelligence su stress” de Jacques Fradin. Allez courage ça en vaut la peine! Je ne vous parlerai pas des bénéfices de la méditation sur la santé, qui ont solidement été prouvés depuis de nombreuses années.
Je dois par contre avouer que j’utilise peu le terme “méditation” car il a encore malheureusement trop souvent une connotation exotique et donc risible dans notre vieille société. Vu le succès des applications de respiration méditative, les choses sont probablement en train d’évoluer et je pourrais peut être assumer? Puis c’est vrai que d’associer l’utilisation d’un smartphone à la notion d’instant présent ne semple pas très logique au premier abord…
J’espère que ma démarche vous intéressera et vous rendra vous aussi curieux.

Fred Vionnet

Coach escalade en Haute Savoie. Pas contre une grande voie non plus. Mais on va à Céüse, Fontainebleau, Buoux ou encore les Gorges du Verdon quand vous voulez.

Fred Vionnet has 946 posts and counting. See all posts by Fred Vionnet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.