[RETOUR D’EXPERIENCE] Flashé par Patrick Edlinger

La fin de notre séjour à Buoux approche. Nous avons les doigts défoncés et la météo est incertaine. Dans l’attente de meilleures conditions, tant physiologiques que météorologiques, nous grimpons à la cool dans les vieux secteurs historiques de la face sud.

Après avoir refait la première longueur en fissure de la magnifique « Franco Belge”, je me dirige vers “Golot Fou”. Je ne l’ai jamais faite. Pour moi qui suis un (vieux) fan absolu de Patrick Edlinger, c’est une honte ! Je me sens impressionné par ce début en pilier qui semble très technique. Peut-être suis-je plus impressionné par ce que représente cette voie dans mon histoire de l’escalade ? Cela me renvoie à l’année 1989, quand je regardais “La Vie au bout des doigts” à la télévision. Je commençais juste l’escalade autant que j’en rêvais. Et Patrick faisait cette voie en solo. Parmi d’autres. On entendait son souffle, et le bruit de ses ongles sur certaines arquées qu’il serrait fort. C’était mystique à mes yeux.

Je pars dans la voie. Il fait frais. Ca colle. J’ai de supers sensations sous les pieds, excellentes même. Desfred vionnet moniteur escalade buoux sensations que je n‘ai pas eu depuis de longues années.
En arrivant au pied du pilier, les mouvements d’Edling’ me reviennent en mémoire. Je passe tout en douceur. La suite est presque en dalle, avec des points éloignés. Je marche comme dans du 3. Je suis dans un état de confiance absolu. Ok ce n’est “que” du 6b. Pourtant j’ai vécu un moment différent. Un moment rare où j’étais à ma place. Même si il était quelque part teinté de nostalgie… Je voulais le partager avec vous car finalement pourquoi grimpe-t-on? Pour se prouver des choses, pour valoriser l’image qu’on a de soi, pour l’effort physique, pour la cotation, etc. Je pense qu’avant ça, au-delà de ça, comme vous voulez, la source de ce plaisir de grimper est d’agir dans l’instant présent au sein de la nature. Pour moi l’essence de la grimpe c’est ça. Ce graal s’appelle la pleine conscience je crois. Cela demande du travail pour l’atteindre, de la méthode, de l’entrainement et de la patience, mais cela en vaut grandement la peine.

Allez j’arrête de me prendre pour un philosophe et je vous remets la vidéo de la voie ci-dessous pour votre essai flash. Et attention à l’assurage, c’est une voie sérieuse.

Fred Vionnet

Coach escalade en Haute Savoie. Pas contre une grande voie non plus. Mais on va à Céüse, Fontainebleau, Buoux ou encore les Gorges du Verdon quand vous voulez.

Fred Vionnet has 1013 posts and counting. See all posts by Fred Vionnet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.