Notre trip bloc au Lake District (Angleterre)

bloc bouldering escalade climbing saint bees lake districtEn Angleterre, il y a le PEAK mais aussi le LAKE District. Dans ce parc naturel, on trouve des lacs, des collines, des montagnes, beaucoup de paysages verts, un peu comme dans le Chablais ou le Jura. Sauf que les routes y sont beaucoup plus étroites! Et on y trouve aussi beaucoup de blocs, ce que confirme l’épaisseur de l’excellent topo (voir ici).
Voici des infos et des images des quelques secteurs que nous avons visités. Les conditions étaient souvent bonnes, les chutes également. Les types de rochers différents sont nombreux. Bref, on s’est régalé. Les cotations modernes, voir parfois « cadeaux », n’y sont pas étrangères peut être?

Vu l’urgence climatique absolue que confirme la sécheresse de cet été sur l’Europe, la question de l’émission de gaz à effet de serre induite par mes déplacements s’impose. Même si je pense, pour être tout à fait franc, qu’il est trop tard pour réagir ou culpabiliser.
Comme pour mon dernier voyage en Inde en 2019 (voir ce lien), c’est à dire la dernière fois où je suis monté dans un avion, je me demande si je peux me permettre un tel voyage. Si je peux me le permettre, dois-je le mettre en avant sur mon site web? Déjà que je culpabilise de proposer des stages et weekends pour lesquels je dois me déplacer (voir cette page) …

Je vais faire un détour ma vie privée. Ma belle-famille vit en Angleterre. Je me suis rendu à Nottingham depuis Annecy en train. Puis on nous a prêté une voiture (avec un volant à droite!) et des crashpads pour nos 2 semaines dans la région du Lake District. Cette organisation a considérablement réduit notre impact carbone. Cela serait-il possible pour d’autres suisses, français ou belges de faire la même chose, c’est à dire avec un maximum de trajets en train, et de crashpads? Compliqué non? Alors je me dis que cet article vous fera rêver, et me mettra en avant via les réseaux sociaux. Comme tout le monde finalement, avec du ‘fais ce que je dis et pas ce que je fais ». Et je me permets de vous déconseiller de faire le même trip de grimpe avec des déplacements majoritairement réalisés en voiture.

Mise à jour du 19 août 2022:
Une location de crashpads sur place est possible. Ce qui permet d’envisager un voyage en train et une location de voiture sur place.
Voir ce lien.


Saint Bees

Voilà le secteur qui nous aura fait le plus rêver en préparant notre trip. Avez-nous été déçus? Je dirais plutôt que les autres secteurs présentés plus loin dans cet article nous ont surpris par leur qualité!
Saint Bees vaut sans aucuns doutes le coup. Le grès est d’une qualité exceptionnelle. C’est un peu un compromis entre Fontainebleau et Annot au niveau du grain. Les couleurs et les formes sont par contre hors du commun. Parfois, cela me faisait penser à un grès de Wadi Rum avec son extravagance, la solidité en plus! Les connaisseurs apprécieront… et pourront imaginer la gestuelle que ce cocktail permet.
La côte et les accès sont magnifiques, dépaysants (certains accès sont raides, attention avec les pads et/ou des enfants). Les horaires des marées sont à anticiper, car à marée haute certains blocs peuvent être inaccessibles et/ou dans l’eau. Parfois les dauphins passent faire un coucou entre vos essais. Par contre, les terres sont assez insipides une fois le dos tourné à la mer d’Irlande et l’île de Man. Rien à faire et rien à voir.

Les blocs de Saint Bees sont disposés en 3 zones:
– Saint Bees Head North et Le fameux secteur d’Apiary wall
– Fleswick Bay
– Saint Bees Head South.

Apiary wall est le secteur ultra classique hyper filmé et photographié (voir ma première vidéo ci-dessous). Et c’est mérité. Il n’est pas immense mais tous les blocs sont classes.

Les blocs de Fleswick Bay sont moins « bon marché ». La marche est à peine plus longue ce qui en fait un coin plus sauvage. La météo était moyenne ce jour là, la marée très haute, alors nous sommes restés sur la barre principale. Il s’agit d’une falaise où tu grimpes sur la première strate. Comme le mentionne le topo, le rocher est top mais souvent mouillé. Dommage, c’était le cas ce jour là. D’autres blocs plus au sud ou au nord sont à visiter quand la mer est plus basse.

Head South est rapidement accessible depuis la plage du village. C’est pas majeur car certains blocs sont à nouveaux sales. Mais pour une séance dans le 5 et le 6 principalement, c’est intéressant. Voir la deuxième vidéo ci-dessous. C’est une traversée très cool.


Miterdale et Eskdale

J’ai adoré les Forest Boulders d’Eskdale. Nous n’y sommes restés que quelques heures malheureusement, lors d’un transit entre 2 logements. Le grain du granit est juste dément (voir la vidéo ci-dessous). La forêt est fraîche et superbe. Les passages ne sont pas si nombreux mais pour les niveaux de 6a à 7b+ c’est parfait. A refaire.

A quelques minutes de route se trouvent les blocs d’Eskdale Fisherground. Le granit est ici moins enthousiasmant, beaucoup plus grossier, très proche de celui d’Ailefroide. Mais en venant des blocs de la forêt voisine, on est vite exigeant!
L’endroit est néanmoins très agréable et les blocs intéressants dès le 5.


Kentmere

Le village de Kentmere est logé dans une pittoresque vallée très verte. Un paysage me donnant l’impression de grimper dans la Comté de Frodon Sacquet. C’est particulièrement valable pour le secteur « Little Font » en photo ci-dessous. Des blocs souvent raides à prises franches sont idéalement placés dans une superbe petite forêt propice aux elfes et aux hobbits. Allez-y pour faire du 7.
Juste avant se trouve le gros bloc de Badger Rock. Un bloc idéal pour une pratique familiale du 4 au 6 (je ne l’ai pas pris en photo).
Ces deux secteurs sont très facilement accessibles en quelques minutes.

En marchant durant 20 minutes supplémentaires, on atteint dans l’alpage le Garburn Pass Boulder (photos ci-dessous). Le dénivelé est faible mais on est vraiment au calme là haut.
Les lignes sont démentes avec un rocher bien adhérent, pour de la grimpe technique et parfois également raide. Pour le 6 et le 7, c’est vraiment top. Quelques arquées sont mythiques (mon appareil photo m’a malheureusement trahi pour une vidéo dans un 7a majeur où j’ai bien planté les doigts…).


Langdale

20 secondes d’approche pour un secteur super intéressant (du 4 au 7c) même si cela n’est pas très grand. Le rocher volcanique est fabuleux (gabbro). Cela doit être l’un des secteurs les plus filmés d’Angleterre. Nous en avons rajouté une couche avec « the crack » (6a) et « the hoverhang » (7a+ sit start) dans la vidéo ci-dessous.
Attention le soleil tape fort jusqu’à 16h00. A éviter par une chaleur de macroniste. Je dois aussi vous prévenir qu’on est pas loin d’Ambleside: une saloperie de temple du tourisme industriel.


Treshthwaite Cove et Rolling Rock

bloc bouldering lake district

Nous sommes montés voir ce secteur lors d’un jour de repos. La marche, quoi que facile, est un poil longue. La vallée est sauvage. Les lignes du Rolling Rock font très envie mais il faut des bons pads car le sol est en pente. Les blocs alentours ne sont pas intéressants mais ce bloc principal vaut certainement le détour.


Carrock Fell

Nous avons visité ces secteurs pour le dernier jour de notre trip. Contrairement à ce qui était indiqué sur le topo, l’ensoleillement était fort jusqu’au milieu d’après-midi et nous n’avons pas grimpé. Je n’ai pas pris de photos non plus.
Pourtant les blocs, ainsi que la qualité du rocher (du gabbro à nouveau), incitent à revenir!

Fred Vionnet

Coach escalade en Haute Savoie. Pas contre une grande voie non plus. Mais on va à Céüse, Fontainebleau, Buoux ou encore les Gorges du Verdon quand vous voulez.

Fred Vionnet has 1016 posts and counting. See all posts by Fred Vionnet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.