A éviter: les harnais d’escalade à point d’encordement unique!

A éviter: les harnais d’escalade à point d’encordement unique!
5 (100%) 1 vote

baudrier escalade

Cet été déjà, j’ai commencé à voir plus régulièrement des clients avec des baudriers (on doit dire harnais???) à point d’encordement unique. Souvent il s’agit d’un baudrier Easy Decathlon (voir fiche technique). Avec la rentrée des clubs d’escalade, ce problème se répète, malgré le fait que nous prévenions les gens lors des réunions de début de saison.
Le soucis avec ce type de baudrier (outre son inconfort) est donc qu’il ne dispose que d’un seul point d’encordement, une seule boucle. Cela convient pour une utilisation basique en salle où l’on ne rencontre que deux situations, soit on grimpe, soit on assure au sol. Par contre pour une utilisation en rappel ou au relais d’une grande voie, c’est plus problématique. Sur cette seule boucle, on aura par exemple un noeud d’encordement, une longe, et le mousqueton à vis de l’appareil d’assurage. Pour une descente en rappel, on peut avoir une longe, un mousqueton à vis pour l’appareil d’assurage et un mousqueton à vis pour l’autobloquant. Ce n’est pas pratique, pas claire.
Sur un baudrier classique avec un pontet et deux points d’encordements, c’est beaucoup plus simple. La longe et la corde peuvent être attachées à ces deux points, chacune d’un côté du pontet, ce qui laisse ce pontet libre pour les mousquetons.

baudrier escalade

Le but de cette article n’est pas de dézinguer les baudriers Decathlon, c’est juste que les baudriers Easy sont ceux que je vois le plus. Je peux dire la même chose par exemple pour le baudrier Aero-Team IV de Beal (voir fiche technique), alors que je collabore avec la société Beal.
Ces baudriers sont destinés à l’initiation ou à une pratique très occasionnelle de la grimpe. Ils sont principalement utilisés par les professionnels de l’encadrement, les clubs et les salles d’escalade. Un grimpeur régulier sera très vite gêné dans l’évolution de sa pratique. Comme souvent, on croit faire une bonne affaire en achetant du bas de gamme mais finalement six mois plus tard il faut réinvestir et on y perd. Les vendeurs en magasin devraient être mieux formés sur l’utilisation des baudriers et les fiches descriptives des sites de vente en ligne plus qualitatives.

Fred Vionnet

Entraineur escalade, ouvreur de voies, community manager, journaliste, skieur, blogger.

7 pensées sur “A éviter: les harnais d’escalade à point d’encordement unique!

  • 4 octobre 2017 à 12:38
    Permalink

    Et pourquoi pas mettre l’outil d’assurage sur la longe lors du rappel, ça libère de l’espace sur le baudrier et ça permet de mettre le noeud autobloquant sous l’outil d’assurage, simple suggestion.

    Répondre
  • 4 octobre 2017 à 12:38
    Permalink

    Bonjour,
    Je viens de lire l’article et j’ai du mal à comprendre le message.
    En gros, vous ne recommandez pas les baudriers à pontet unique pour autre chose que l’initiation et la pratique occasionnelle. Ceci pour une seule raison: ce n’est pas pratique car trop de matériel attachés dessus d’où un risque de confusion?
    Qu’en est-il alors d’un risque de mauvais encordement sur les baudriers à double pontet? (par ex. double huit fixé au pontet au lieu des 2 points ou alors à un seul point,….)

    Répondre
    • 4 octobre 2017 à 20:55
      Permalink

      Oui car ce n’est pas pratique. Pour les risques d’erreur que tu cites, ils sont reels mais pas dramatiques non plus. Il faut etre formé. On n’est plus dans l’initiation.

      Répondre
  • 5 octobre 2017 à 09:55
    Permalink

    Je trouve que c’est très loin d’etre un débat essentiel… 😉 Et que c’est plus genant en tant que pro pour gerer le blocads des anneaux de buste. Mais sans etre dangereux de mon point de vue.
    On pourrait aussi arguer du fait que ça sensibilise les gens à l’organisation ;-).

    Répondre
    • 5 octobre 2017 à 11:09
      Permalink

      rien n’est essentiel, on parle de grimpe 😉 ça me fait juste mal au coeur car les gens pensent faire une bonne affaire avec cet achat

      Répondre
      • 5 octobre 2017 à 11:12
        Permalink

        et les anneaux c’est pour marcher sur les glaciers François 😉 😉

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.