Les Gorges du Verdon, pour finir en beauté!

Les Gorges du Verdon, pour finir en beauté!
4.9 (98%) 10 votes

Je m’occupe du “Groupe Grandes voies” du Comité Haute Savoie du Club Alpin Français depuis le mois d’août 2017. Dalle du Tuet, Grandes Suites, Salève, Orpierre, Calanques et Cap Canaille, … après toutes ces sorties de préparation qui étaient déjà de belles journées, nous avons pu terminer le cursus comme prévu, dans les mythiques Gorges du Verdon. Si vous connaissez l’exigence que peut avoir le grimpisme sur ces falaises magnifiques, vous apprécierez les progrès réalisés par les jeunes qui ont tous les 3 grimpé en tête sur les itinéraires parcourus (intégralement ou en réversible).

 

“Free Tibet”, Moyen Eycharme

Cachée sous le chalet de la Maline, cette voie moderne permet de découvrir un coin moins bling-bling des Gorges du Verdon. L’Eycharme est un peu cachée, retirée.
Les cotations sont faciles pour le Verdon, mais les points sont parfois un peu éloignés. Le rocher est fantastique, avec des passages sur gouttes d’eau mémorables. Attention au rocher fragile de la première longueur.
Voir le compte-rendu sur Camptocamp.

 

“Pour une Poignée de Gros Lards”, Escalès

Là on est dans la vraie grimpe du Verdon, avec un accès en rappel et des cotations sèches (surtout pour L2 avec son mono-doigt). Il faut ouvrir les yeux et poser les pieds dans cette voie classique et magnifique, à parcourir malgré la patine. Je ne vous parle pas de la beauté des lieux…
Voir le compte-rendu sur Camptocamp.

 

Nous avons également grimpé sur les couennes du secteur “Septième Saut” et sur les voies d’une longueur en plein gaz au Belvédère de la Carelle (rien de mieux que d’avoir 300 mètres de gaz sous les fesses pour réviser les manips de corde). Quand aux crashpads “cachés” au fond du camion, ils n’étaient pas destinés à servir de lits au cas où ceux du gîte soient inconfortables (la version officielle). Une belle journée de bloc sur Annot nous a permis de varier les plaisirs en touchant du grès et des plats. Le bloc comme cerise sur le gâteau en quelque sorte, proche du Verdon.
A bientôt les gars, c’était vraiment enrichissant de partager tous ces moments avec vous. J’espère et je crois même vous avoir fait comprendre le message: la nature et le caillou avant tout!

Fred Vionnet

Entraineur escalade, ouvreur de voies, community manager, journaliste, skieur, blogger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.