Aglagla à “Copacabana”, Tours d’Areu

Aglagla à “Copacabana”, Tours d’Areu
5 (100%) 1 vote

J’adore grimper aux Tours d’Areu, comme j’adore grimper à Céüse. Outre la qualité du calcaire, on passe une belle journée bien remplie en montagne, avec de la marche, de la grimpe, et des paysages grandioses, cela me comble.

escalade tours areu copacabana

Depuis mon retour en Yaute, je remonte enfin à l ‘alpage de Doran. Les Tours sont prises dans les nuages et on prend une longue pause (une sieste?) pour voir si ça se dégage. Les nuages trainent mais on tente le coup de monter au pied des tours, on verra bien.
Nous voilà au pied de “Copacabana”, à la quatrième Tour où j’ai déjà grimpé “Mélusine” et “Magic Magellan”, accueillis par les grands rapaces. Les nuages sont partis mais l’air est frais, le soleil a déjà bien tourné, et certaines attentes au relais sont frisquettes, surtout quand le sac de hissage est coincé. La chaude veste est à quelques mètres en dessous, mais il faut attendre que le second de cordée arrive pour débloquer le sac… on ne jouit pas du climat des plages mexicaines.
La voie est belle voie malgré ce léger désagrément. Je retrouve ce calcaire gris des Aravis, compact et pur. Le seul avec celui du Sappey qui me fait apprécier les adhérences en dalles et cannelures.
Mais attention dans “Copa” il faut aussi tirer sur les bras, surtout à un endroit!

Plus d’infos sur Camptocamp:

www.camptocamp.org/outings/918520/fr/tours-d-areu-copacabana

Pendant la sieste, j’ai pris un petit timelapse des nuages qui dansent autour de la Pointe Perçée.

Fred Vionnet

Entraineur escalade, ouvreur de voies, community manager, journaliste, skieur, blogger.