Le dépatinage d’Indiana Jaune, Maladière

En montant aux Carroz sous un temps automnal pour la fête des guides (voir la photo de la voiture RadioMeuh), j’ai aperçu le gros morceau de caillou de la Maladière qui était sec. Cela m’a rappelé ce post dans Camptocamp où Michel Piola annoncait avoir dépatiné la voie Indiana Jaune avec un « lait de sika + sablage à la poudre de quartz sur les prises les plus lisses (donc au minimum celles des crux) » qui m’avait fortement intrigué, il fallait refaire Indiana pour aller voir ça!

Comme à chaque fois avec « Piola » le « boulot » est bien fait, c’est très discret mais ça marche. Personnellement cela ne me pause aucuns problèmes éthiques! Bravo pour Indiana et tout le reste ( …). Même si L2 en 6b+ reste assez coriace je trouve, j’avais des chaussons trop ronds mais ya pas de mauvais chaussons!

indiana jaune maladiere

indiana jaune maladiere

Fred Vionnet

Coach escalade en Haute Savoie. Pas contre une grande voie non plus. Mais on va à Céüse, Fontainebleau, Buoux ou encore les Gorges du Verdon quand vous voulez.

Fred Vionnet has 1002 posts and counting. See all posts by Fred Vionnet

2 thoughts on “Le dépatinage d’Indiana Jaune, Maladière

  • 18 août 2014 à 13:52
    Permalink

    Un grand merci encore une fois à la BÊTE, mais aussi à Piola, car déjà avec des prises dé-patinées ça grimpe sec mais si en plus les prises avaient été zipantes, la journée aurait été longue et on aurait pas eu droit à notre petite fricassée de champignons!! N’es ce pas?

    Concernant la Maladiére pour ma part une belle découverte. Effectivement il ne faut pas mollir ou trop se fiais à la cotation qui est certainement juste mais des plus séche. Une fois de plus une super journée avec des super gens.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.