20 juin 2024
EscaladeNews et actu

Grimpe en Turquie: le massif de l’Aladaglar

escalade turquie Aladaglarest

Quand on parle d’escalade en Turquie, on pense forcément aux spots connus d’Olympos et de Geyikbayiri dans la région d’Antalya. C’est vrai que ces 2 sites majeurs du pays méritent une visite grimpistique de premier ordre dans une vie de grimpeur/voyageur.

Toutefois, si vous cherchez un massif plus tranquille où vous pourrez allier grimpe en couennes et grandes voies « modernes » (je parle ici d’équipement récent), le massif de l’Aladaglar est une destination qui saura récompenser votre soif de nouvelles découvertes verticales.
Sur le plateau au pied du massif, le canyon de Kazikli Aliest sans nul doute le spot de couennes incontournable de la région. Plus de 300 voies récentes y ont été ouvertes ces dernières années, bien équipées dans des cotations allant du 5 au 8 sup. La particularité du canyon se trouve dans le type de roche rencontrés d’un versant à l’autre. D’un côté, un calcaire bien vertical (voir déversant sur quelques secteurs) criblé de nombreux trous style Buoux, et de l’autre de grands murs de conglomérats à mi-chemin entre le poudingue des Riglos et celui de Monserrat.
Changement de décor au cœur du massif où les grandes voies, de par l’éloignement et l’altitude (2500m et plus), prennent leur caractère montagne. Tout le panel de la grande voie est représenté : du tout équipé clé en main, de l’équipé à compléter jusqu’au terrain d’aventure total, de 150 à 700m, du 6a max (5c oblig) au 8c max (7b oblig). Un mix entre les parois des Picos de Europa et l’ambiance de Taghia au Maroc !
Alors si avec tout ça vous ne trouvez pas votre bonheur, je n’y comprends plus rien (voir le topo).

C’est où ?
L’Aladaglar est au centre de la Turquie, à l’extrême Est de la chaîne des Taurus, une centaine de kilomètres à l’Est de la Cappadoce.

On y va comment ?
Aéroport d’Adana via un vol intérieur depuis Istambul (pégasus Air lines). Compter environ 230€ aller/retour pour un vol Genève/Adana via Istambul (prix en Mai 2015) avec 20 kg en soute.
De là, le plus simple est de louer une voiture pour rallier en 2h Pozanti, Çamardi, puis le petit village de Marti.
Le site de « Kazikli canyon » est à 10mn en voiture depuis le village. Pour les grandes voies, l’approche en voiture varie de 40mn à 1h30 selon le secteur choisi. Prévoir une voiture assez haute car l’état des pistes est parfois délicat pour une voiture « classique »… un 4×4 est idéal.

On dort où ?
Aladaglar camping : Recep et Zeynep, un couple de grimpeurs turcs a monté un charmant petit camp de base (voir le site web et la page Facebook). Hébergement dans des petits bungalows, ou possibilité de planter sa tente dans le jardin. Demi-pension possible (nous on a adoré leurs repas du soir!), boire la bière sur la terrasse, et prendre un bon petit déjeuner le matin.

On y va quand ?
De Mai à Novembre, en Mai il restait encore pas mal de neige sur les sommets mais Kazikli canyon était largement praticable. Pour les grandes voies, on a pu grimper sans souci sur les premiers contreforts du massif jusqu’à 2600m.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.