Entrainement, le point sur les étirements

entrainement etirement escalade

On sait déjà depuis plusieurs années qu’il ne faut pas s’étirer après une séance d’entrainement, mais cette habitude reste malheureusement bien implantée chez les sportifs têtus que nous sommes.
Je vous propose une petite synthèse sur ce sujet à partir de différents articles lus sur le web.

S’étirer durant l’échauffement ?
Non car le muscle étiré perd de sa force et ca cela perturbe le réflexe de protection du muscle en cas d’étirement excessif (mouvement extrême, violent). Ces effets durent 1 heure environ.
De plus l’étirement allonge les fibres musculaires et réduit leur efficacité (phénomène de creeping), le retour à la normale est encore plus long.

S’étirer pour mieux récupérer ?
Non car les étirements gênent l’afflux sanguin et donc la récupération.

S’étirer pour éviter les courbatures ?
Non, contrairement aux vieilles croyances tenaces, les courbatures ne sont pas dues à l’acide lactique, ce sont des microtraumatismes des fibres musculaires. S’étirer ne peut que les aggraver.

S’étirer pour se protéger des blessures?
Non car la capacité du muscle à s’étirer augmente mais le seuil de la douleur également (douleur=protection).

Pourquoi s’étirer ?
Pour augmenter la mobilité articulaire, c’est-à-dire la souplesse, voilà donc l’intérêt pour l’escalade. Ne pas s’étirer pour faire passer une douleur musculaire !

Quand s’étirer ?
15 minutes après un effort peu intense, par des étirements courts et doux. Il s’agit d’une séance à part entière dont le seul objectif est de gagner en souplesse, rien d’autre !

Sources :
www.planetesante.ch
www.diet-sport-coach.com
www.huffingtonpost.fr
http://rue89.nouvelobs.com
www.slate.fr

Fred Vionnet

Coach escalade en Haute Savoie. Pas contre une grande voie non plus. Mais on va à Céüse, Fontainebleau, Buoux ou encore les Gorges du Verdon quand vous voulez.

Fred Vionnet has 1017 posts and counting. See all posts by Fred Vionnet

3 thoughts on “Entrainement, le point sur les étirements

  • 4 avril 2014 à 13:31
    Permalink

    La souplesse se developpe par deformation plastique des unités contractiles et des tissus conjonctifs. Celle ci s’obtient par des temps de maintien sous tensions relativement long >30  » et par un jeux de tension/relachement/etirement proche de la limite que je qualifirai difficilement de doux…

    Répondre
  • 4 avril 2014 à 17:05
    Permalink

    je connais des « jeux de tension/relachement/etirement proche de la limite » mais je sais pas si ce sont des étirements!

    Répondre
  • 5 avril 2014 à 08:04
    Permalink

    aaaahhh Benny le retour! ton esprit mal tourné nous manquait

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.