L’avenir viendra des drones

Voici une petit vidéo de DroneCast sur leurs premiers essais de film freeride avec les frères De Le Rue.
Il est évident qu’il s’agit des premiers tests mais le résultat est prometteur. A mon avis une révolution se prépare dans les films de ski, snowboard et glisse en général. La stabilité de l’image et la fluidité du déplacement du gros insecte sont bluffantes. Je me demande bien quelle vitesse de vent il peut encaisser d’ailleurs.

Pour les films de grimpe cela nous promet aussi de très belles images. Par contre le bruit des moteurs couvrira peut être celui de l’environnement et de la respiration du grimpeur.

Fred Vionnet

Coach escalade en Haute Savoie. Pas contre une grande voie non plus. Mais on va à Céüse, Fontainebleau, Buoux ou encore les Gorges du Verdon quand vous voulez.

Fred Vionnet has 1017 posts and counting. See all posts by Fred Vionnet

One thought on “L’avenir viendra des drones

  • 1 avril 2014 à 23:46
    Permalink

    Salut,
    Pour répondre à la vitesse du vent, on peut sortir jusqu’à 50/60 km/h sans que les images ne soient perturbées (le pilotage par contre est plus délicat…).
    Ici la difficulté, pour la stabilité des images, vient plus du manque de stabilité du drone en descente, les hélices tournent moins vite, le drone a moins d’appuis dans l’air et oscille violemment. C’est encore une fois bien stressant pour le pilote, par contre pour le cadreur, derrière son retour vidéo, est assez tranquille : la stabilisation du support de la caméra est presque parfaite.
    La vrais difficulté de ces plans consiste en une foule de petits détails : distance du point de décollage (plus de 500 m), reliefs, le fait que l’on fasse les plans en marche arrière, et surtout le coté un peu chaotique du rythme des surfeurs, avec de (petits) temps morts et des accélérations dignes d’un saut en Base Jump. Et là, le cadreur partage (enfin) les angoissent du grimpeur.
    On a été super enthousiasmé par ces monstres de la planche et surtout on a envie de remettre cela. Histoire de capitaliser ce que l’on a apprit pendant ces deux jours. S’il y a des amateurs écrivez nous….
    Walter

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.